Plus d'excuses pour prendre de mauvaises photos!

«Je ne peux pas prendre une photo comme ça, mon appareil photo n'est pas assez bon! Oh bien sûr, vous pouvez parler , mais vous avez des milliers de dollars en équipement coûteux. Oui, je sais que c'est le photographe, pas la caméra , Mais soyons réalistes: mon engin de débutant ne peut pas faire ça! »

Des excuses, des excuses, des excuses. Beaucoup de gens, en particulier ceux qui commencent tout juste, utilisent leur manque d'équipement pro comme une excuse, les empêchant de faire les photos dont ils sont capables. Voici quelques raisons de repousser vos préoccupations budgétaires et de tirer le meilleur parti de ce que vous avez. 

 

Tout le monde a commencé quelque part

Peu importe le photographe, y compris moi, nous avons tous ont commencé à prendre beaucoup de photos de mauvaise qualité. La plupart des icônes de la photographie ont également commencé à shooter en argentique, donc ils devaient attendre le développement du film pour découvrir que leurs photos étaient ratées. Double plaisir!

Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir apprendre avec des systèmes numérique. Nous pouvons voir où nous avons raté, comprendre, réessayer, expérimenter plus, et nous espérons obtenir la photo que nous voulons. Notre potentiel d'apprentissage augmente de façon exponentielle, et nous devenons de meilleurs photographes beaucoup plus rapidement. Eh bien, au moins c'est comme ça que ça devrait se passer.

Ce qui se passe dans le monde réel, c'est que sans les contraintes limitantes de l’argentique, et sans réfléchir constamment à la technique chaque fois que nous prenons une photo, nous sommes devenus paresseux. Nous shootons et shootons encore, jusqu'à ce que ce qui apparaisse au dos de notre écran LCD nous semble bon, puis sous continuons, n'apprenant rien du processus et ce qu'il a fallu pour y arriver. Où est la prise de notes? Où est la pré-visualisation? Qu'est-il arrivé au fait de réussir LA photo tout de suite sans passer par le post-traitement? Au lieu de cela, quand nous ne voyons pas ce que nous voulons sur le dos de la caméra et que nous ne pouvons rien y changer avec Lightroom, Capture One ou Photoshop, à quoi pense-t-on directement?… « Eh bien, j’ai besoin d'un meilleur appareil-photo! »

  

Choisissez une caméra, n'importe quelle caméra

Voici la vérité: les caméras de nos jours sont ridiculement bonnes. La caméra DSLR la plus basse sur la liste de Nikon ou Canon peut dépasser une caméra haut de gamme d’il y a 10 ans avec une facilité déconcertante! La caméra n'est pas le problème.

J'entends des excuses tout le temps, et le fait est que si vous avez une caméra d'un grand fabricant qui a été construite dans les cinq dernières années, vous pouvez créer des images étonnantes si vous vous en donnez la peine. Il est temps de retrousser vos manches et de commencer à tirer le meilleur parti de l'équipement que vous avez. Je shoote encore avec mes vieux équipements bon marché: un canon Rebel TII qu’on ne trouve même plus sur le marché sauf en occasion, mais vous avez son grand-frère le T5i ($480 environ), un canon 50mm f/1,8 ($178), Les déclencheurs sans fil Yongnuo (45,95 $), Yongnuo flash (75 $) et un kit avec un parapluie très abordable ($30). Le but étant de montrer que vous faire quelque chose de très raffiné avec des équipements très bon marché, et la lumière naturelle.

 

N'ayez pas peur des lentilles vendues avec le boitier.

Canon eos350 I, lentille 18-55

Canon eos350 I, lentille 18-55

Cela me fait mal au coeur de voir les gens vendre leur objectif sans même l'avoir essayé. Ces produits sont très bons et sont capables de belles et grandes choses. J'ai photographié un certain nombre de mariages avec, et elles me servent encore aujourd'hui en cas de souci avec mes objectifs principaux. Souvent c'est la 18-55 qui est privilégiée et elle est parfaite pour plein de circonstances.

 

Vous n'avez pas besoin d'une caméra full-frame.

Oui, elles sont belles, performantes, et vous font passer pour un pro. Mais il est temps d'éduquer les gens: ce n'est pas le boitier qui fait le photographe. Surtout quand vous débutez, une full-frame peut être un peu chère. Soit vous avez la chance d'en avoir une d'occasion, soit vous considérez d'autres choix. Il y a des objectifs qui vous permettront d'obtenir la profondeur de champ que vous souhaitez, même si ce n'est pas une full-frame. La qualité sera-t-elle la même? Pas forcément. La question est : en avez-vous vraiment BESOIN? Qu'allez-vous faire de cette photo? Est-ce pour un concours international? un panneau publicitaire sur autoroute?... Si vous y tenez absolument, regardez sur kijiji ou sur des groupes facebook pour en trouver d'occasion.

 

 

Petit récapitulatif équipement petits et moyens budgets.

Boitiers: Nikon D610, Nikon D7200 ou Nikon D7100, Canon t5i ou Canon T6i, Canon 7D.

Objectifs: Nikon 35mm f/1.8, Nikon 85mm f/1.8, Nikon 50mm f/1.8, Canon 50mm f/1.8, Canon 50mm f/1.4, Canon 85mm f/1.8, Canon 24-105mm

Canon 7D Mark I et  24-105 mm

Canon 7D Mark I et  24-105 mm

Dépensez votre argent pour autre chose.

Avec l'argent que vous allez économiser en choisissant un équipement moins onéreux ou en conservant celui que vous avez déjà, que pourriez-vous acheter? Un billet d'avion pour aller photographier des paysages à l'autre bout du monde? Un site personnalisé? Des cours individuel pour apprendre à vous servir de votre matériel? Un trépied? Des filtres? La liste est longue... Investissez dans ce qui est le plus nécessaire. 

 

 

 

 

C'est l'oeil qui fait le photographe, non l'équipement! Et pour preuve, voici les premières oeuvres des élèves qui ont suivi mon premier cours pour débutants en photographie. Voici ce qu'ils ont été capables de produire au bout de 9h de cours, à raison de 1h par semaine.

 

Si l'expérience vous tente aussi, voici plusieurs possibilités de progresser en photo, en session individuelle ou en groupe.

 

Apprenez  à votre rythme avec nous

What's in my bag ? - Anatomie d'un "petit" sac de photographe

C'est un classique que l'on entend souvent... " Et vous shootez avec quoi ?". Cette phrase souvent prononcée avec un soupçon de suspicion dans la voix me donne souvent envie de répondre: "Avec ça. Pourquoi? "

Pas mal non? Elle a quand même 2MP ! :) 

Mais laissons là l'humour, et regardons de plus près ce que j'utilise de façon quotidienne.

Évidemment, tout dépend de vos choix de marque et les sujets que vous aimez photographier. I am a Canon girl, depuis le début. Ma maman travaillait avec Nikon, et je la soupçonne de m'avoir mis un Canon entre les mains, histoire de s'assurer que je ne vienne pas lui piquer ses objectifs! 

Commençons par le commencement : le sac!

C'est LE truc le plus difficile à magasiner. Lorsque je faisais des mariages, j'ai longtemps travaillé avec un sac ThinkTank Speed Freak qui se porte aussi bien à la taille qu'en bandoulière. Très pratique, grand, léger, et qui permet aussi de cacher le trou fait par une écharde malintentionnée à l'église, dans l'unique pantalon que vous aviez, parce que justement, ce jour-là, vous aviez oublié vos vêtements de rechange... Il y a aussi la version plus petite, très fonctionnelle, le ThinkTank Demon.

Aujourd'hui, je cours moins partout, et j'ai besoin d'un sac pour ranger l'équipement afin de me rendre d'un point A à un point B. J'ai jeté mon dévolu sur le Tamrac Evolution, qui a tout plein de poches, et qui est parfait pour ranger aussi bien les accessoires photo et mon peit bazar personnel aussi.

Si vous aimez les choses un peu plus fashion, il y a les magnifiques sacs de Kelly Moore qui sont à tomber, mais qui, pour la plupart, se portent sur l'épaule, et vu le poids que je dois porter, je les trouve peu confortables si on doit effectuer de longues distances avec.

Les boîtiers

Je ne jette rien... je les utilise tous... Sur une base régulière, j'utilise évidemment mon Canon 5D Mark IV, qui a remplacé mon vieux compagnon 7D (mark I) qui commençait à fatiguer un peu. Il me sert encore, soit en backup, soit en boitier principal quand je filme avec le 5D.

J'avais commencé l'ère numérique avec un EOS 50 (je regardais cette nouvelle technologie d'un oeil très sceptique), l'équivalent du Rebel, et j'ai fait un certain nombre de contrats avec! On en trouve de très bons en occasion!

Comme j'aime créer des pièces uniques, et que je suis une grande sentimentale, je shoote encore avec mon tout premier réflex argentique (cru 1996), qui fonctionne très bien. Je prends aussi beaucoup de plaisir à développer en chambre noire.

Et comme je suis une geek qui s'assume, je prends aussi plaisir à shooter avec de vieux Polaroid comme le SX70 et le 440 land.

 

Il manque un beau Hasselblad 500 CM à cette collection... Petit papa Noël, si le coeur t'en dit... 

Les objectifs

Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Tout dépend encore de ce que vous aimez photographier. Si vous aimez le portrait, ce n'est pas la peine d'investir dans une longue focale.

Les zooms sont toujours une bonne option et permettent une belle versatilité.

Mon amour de toujours, le Canon 24-70, f/2,8

Mes deux chouchous: le Sigma Art 50mm et le 35 mm

Comme je photographie principalement des portraits, et souvent en studio, côté objectif, cela me suffit amplement.

Quand j'ai besoin d'autre chose, je loue! C'est aussi un très bon moyen de vérifier ce que vous aimez avant d'investir. Il y a 3 principaux loueurs de matériel photo sur Montréal et les environs: Photoservice (rue Notre-Dame), Lozeau (sur St-Hubert), et Gosselin (Laval, Brossard, etc). Les prix sont assez semblables, alors prenez ce qui est le plus proche de chez vous.

Mes fétiches que je loue régulièrement: Canon 70-200 , f/2,8 ; Canon 100-400

et aussi le Sigma 150-600 version sport... toujours impressionnant sur le bord d'un terrain...

 

Sigma 120-300 version Sport, avec une ouverture constante à f/2.8... le bonheur est là!

 

Les flashs speedlight

En déplacement, si on peut éviter de prendre les flash de studio, c'est mieux! On s'arme alors de bons petits speedlight qui ont fait leur preuve et qui sont très efficaces quand on sait s'en servir. Évidemment, vous prenez la marque correspondant à votre boitier, c'est plus simple. Nul besoin d'y mettre trop cher non plus. Vérifiez la portée selon ce que vous voulez en faire.

J'ai investi il y a quelques années dans le dernier speedlight Canon 600 RX... 

Ça, c'était avant de découvrir Yongnuo! On aura beau critiquer, le rapport qualité-prix est imbattable! On peut s'en acheter plusieurs pour le prix d'un Canon et complexifier les éclairages! Même chose, faites attention à la compatibilité. Pour moi c'est le Yongnuo 560.

Les filtres

Mon indispensable: le filtre de densité neutre variable. Les puristes préféreront les fixes, car l'optique est de meilleure qualité. Certes. J'ai cependant choisi le côté pratique de la chose, sachant qu'en situation d'utilisation (match de football par exemple), je n'ai pas le temps de changer de filtre et dois réagir vite pour ajuster la lumière. Vous devez le choisir en fonction du diamètre de votre objectif. Pour le 24-70 f/2,8 c'est le 82mm, mais la plupart des objectifs standards s'orientent vers le 55 ou 58 mm. Question marque, je vous recommande HOYA ou BW (mais cette dernière ne fait pas de filtre variable).

Un must aussi, le filtre polarisant.

 

Jamais sans mon réflecteur

Cela sert à tout et la version pliable est des plus pratique. Je l'emmène partout! Ils se valent à peu près tous pour une utilisation occasionnelle, comme ce réflecteur-ci.

 

Les Accessoires

Spider Holster: il m'évite de porter ma caméra en bandoulière et de le poser quelque part... puis de le chercher pendant 15 minutes... Un must!

spider.jpg

Cartes mémoire

Allons-y avec des valeurs sures! La marque Lexar est fiable. Pour la vitesse, mieux vaut ne pas descendre trop bas. Une 1000x ou 1066x est très bien. Pour la capacité, à vous de voir si vous souhaitez mettre tous vos oeufs dans le même panier ou non.

 

Monopod et trépied

Très pratiques, à vous de voir ce qui vous convient le mieux. Mes préférés sont le monopod Manfrotto 680.

Pour les trépieds, en voici quelques uns assez sympathiques: Chez Vangard, le Alta Pro 263AB , le Oben en fibre de carbone, ou un bon petit Manfrotto!

 

 

Vous voilà prêts à répondre à toute demande photographique!

Si toutefois vous ne vous sentez pas encore très à l'aise avec vos nouveaux jouets, votre nouvel appareil, que vous souhaitez participer à un workshop ou en organiser un, sachez que je donne des cours adaptés à vos besoins! Plus de détails dans les liens ci-dessous: