Vous pensez que vous n'êtes pas photogénique ?

Après le sempiternel “Quand j’aurai perdu 10 kilos », la raison la plus invoquée pour éviter les appareils photo c’est « je ne suis pas photogénique ». Je sais que vous le répétez sans cesse, que vous vous crispez dès qu’on braque un appareil dans votre direction, que parfois vous refusez même carrément qu’on vous prenne en photo. C’est un jugement sans appel de votre part : personne ne peut prendre une bonne photo de vous!

 « challenge accepted! »… (merci de remplir le formulaire sur la page d’accueil! Lol)

En fait, ce que j’entends derrière le « je ne suis pas photogénique », c’est « je ne m’aime pas en photo ». Ce qui revient à dire tout simplement « moi, je ne m’aime pas ». Alors là, pour la suite, je vous recommande d'écouter le Tedtalk que j’ai donné sur la scène du TEDxMontrealWomen en octobre 2016…

Si on en vient à se dire de telles choses, c’est parce que la photographie nous confronte à notre reflet : elle nous montre ce que nous percevons comme des défauts (qui sont souvent juste dans notre tête d’ailleurs), toutes ces choses que l’on n’aime pas, parfois de façon brute. Et après ce jugement personnel sans appel, vient le réflexe de survie : le rejet en bloc…

Et dans la société hyper narcissique dans laquelle nous vivons, le rapport à son image devient crucial.

Si on y réfléchit un instant, on s’aperçoit qu’on a souvent la même réaction lorsqu’on entend sa voix sur le répondeur. Un sentiment de malaise s’empare de nous, suivi de « j’aime pas ma voix » (ben voyons! Le contraire m’aurait étonnée!). Une fois qu’on a fini de s’autoflageller psychologiquement, il faut reconnaitre que cela est dû en grande partie au fait qu’on ne se voit pas et qu’on ne s’entend pas. Il y a des raisons psychologiques bien documentées sur le sujet : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4249988/

On ne se voit donc pas de la même manière que les autres nous voient ou nous entendent.

L’autre, c’est aussi le photographe.

Cet être masqué qui surgit de l’ombre, créé un moment de panique, et fige votre identité pour les années à venir… Vous vouliez avoir l’air « naturel » sur les photos… Vous pensiez que l’effet « surprise » jouerait à votre avantage… Il s’agit simplement d’une question de timing. Celui ou celle qui vous photographiait a évité de figer le moment pendant que vous mangiez, que vous parliez (moment où vous êtes presque assuré d’avoir une tête très bizarre), ou que vous riez aux éclats (le pire moment où votre menton se rentre et où le double menton apparaît!)… Naturel, vous disiez? Malheureusement le phénomène du « frozen face », c’est-à-dire le fait d’isoler une de vos expressions faciales durant un mouvement, aura de grandes chances de donner des résultats peu esthétiques.

D’où l’étiquette de non-photogénie que vous posez comme un autodiagnostic.

Cependant, on le sait, l'apparence que nous avons en photo est déterminée par notre manière de nous tenir. Et personne sauf les modèles (dont c’est le métier, rappelons-le!) savent bouger seul(e)s devant un objectif. Un autre critère objectif susceptible de condamner notre prestance concerne l'optique. La plupart des appareils photo de milieu de gamme sont incapables de rendre parfaitement les volumes et les couleurs. De plus, les ombres, les contrastes, la lumière, sont essentiels. Difficile de tout combiner sur les clichés pris à la va-vite sur un cellulaire.

Tout ça pour vous dire que « être photogénique », ça n’est pas votre rôle! Ce n’est pas votre métier! Tout le monde est photogénique!... avec le bon photographe.

Sa connaissance de la lumière, des angles, de la façon de faire bouger les corps, sont des révélateurs d’âme. Pour que la magie opère, il faut que la personne photographiée ait une bonne estime de soi. (Je vous entends déjà objecter que ça ne risque pas d’être votre cas!... Détrompez-vous, ça non plus, ce n’est pas à vous de le faire). Forcément, cela passe par la confiance. Confiance en soi, ou confiance dans le regard de l’autre qui vous fait vous sentir bien. Et soyons honnête, la confiance dans le regard du photomaton, du téléphone intelligent d’un ami, du « kodak » du cousin ou de la matante lors des réunions de famille, elle est assez limitée.

En effet, il y a photo et photo.

On a souvent à faire à un photographe pour des photos professionnelles ou pour des photos de famille. Celles dont on a « besoin ». Apparemment, faire des photos pour célébrer qui on est et se faire du bien, créer des souvenirs que l’on regardera dans 10, 20, 30 ans ou plus, cela ne nous traverse même pas l’esprit… et pourtant…

Revenons à nos moutons. Se faire photographier, professionnellement, c’est souvent une première fois pour beaucoup. Le malaise s’empare de vous, le stress, l’angoisse… et ses amies les réflexions « je ne m’aime pas en photo », « je déteste les photos », « je ne suis pas photogénique », etc. Mais quand une relation de confiance s’est établie avec le photographe, tout change. La consultation, la rencontre, le café échangé (ou le verre de vin, au choix), vont permettre cette connexion. À ce moment-là, la personne qui vous parle cherche à capter votre âme, pour être à même de créer des images qui vous ressemblent. La séance peut durer plusieurs heures (au studio, en général, comptez trois heures, maquillage et coiffure inclus dans ce temps).

Et vous vous retrouvez confronté(e) de nouveau à cet autre que vous semblez voir pour la première fois. Vous vous découvrez, non comme vous vous voyez dans le miroir le matin (si toutefois vous daignez vous y regarder vraiment), mais comme les autres vous voient. Belle. Rayonnante. Confiante.

C’est la surprise. « C’est vraiment moi, ça? ». Oui. Vraiment.

Les photos finales sont le résultat de cette rencontre de deux âmes.

 

7 étapes pour votre plus beau portrait professionnel

Quand vient le moment de gérer le côté marketing, que ce soit pour soi ou son entreprise, chacun veut montrer le meilleur de lui-même.

Que vous soyez un(e) professionnel(le), un(e) acteur(-trice), un(e) modèle, ou que vous cherchiez simplement à améliorer la dernière photo de vous prise pour votre site web, votre carte de visite, ou les médias sociaux, ces quelques étapes vous donneront la marche à suivre.

Vous n'êtes qu'à 7 étapes du plus beau portrait que vous n'ayez jamais vu!

Commençons!

Étape #1: trouvez un photographe en qui vous avez confiance.

Puisque nous parlons des MEILLEURES photos, vous aurez envie d'investir avec un photographe professionnel expérimenté plutôt qu’un ami avec un appareil photo ou un amateur (même si votre ami)e) fait de superbes photos :) . Une recherche sur Google peut vous permettre de trouver la perle rare, et les références de vos amis et collègues de travail vous aideront aussi . Vous chercherez un photographe dont le portfolio de portraits corporatifs (professionnels) correspond à votre vision et dont la personnalité correspond à votre style . Je recommande d'aller un peu plus loin qu’une simple demande de tarifs par courriel. Le meilleur moyen de mesurer la confiance et l'accessibilité de quelqu'un est d’entendre sa voix au téléphone ou de le rencontrer en personne. La confiance et le fait de se sentir à l’aise avec votre photographe sont des ingrédients essentiels pour vous mettre dans de bonnes conditions devant l’objectif, alors prenez votre temps avant de réserver pour vous assurez que vous avez trouvé la bonne personne.

Étape #2: préparation de vos cheveux

Une fois que vous avez êtes décidé(e) à remettre au gout du jour votre photo professionnelle, vous aurez probablement envie de programmer votre séance… pour hier! Pas de panique! Détendez-vous… Il y a quelques étapes de préparation qui sont à prendre en considération et qui vous donneront de bien meilleurs résultats. Considérons d'abord vos cheveux . Nos artistes maquilleuses et coiffeuses recommandent de planifier une coupe de cheveux et/ou une coloration 1 à 2 semaines avant une session de sorte que vous ayez un look propre et le temps de vous ajuster à votre nouveau style. Attention quand même! Ce n’est peut-être pas le moment de changer radicalement de tête!

Étape #3 : préparation de votre garde-robe

Au moins 3 à 7 jours avant votre séance photo, nous vous recommandons d’avoir une consultation avec votre photographe pour savoir ce que vous allez porter , regrouper les vêtements nécessaires , vous occupez du nettoyage au besoin, et mettre le tout dans une housse.
Voici nos suggestions de tenues :
1 ) Recherchez des hauts et des bas dans d’une couleur unie, ajustés. Vous pouvez choisir quelque chose de sombre, et ajouter une touche de couleur pour correspondre à vos yeux ou compléter vos cheveux .
2) Évitez les rayures car ça n’est pas très flatteur pour votre visage.
3 ) Ajouter des couches et des textures pour l’impact visuel, par exemple des cardigans, des vestes texturées, etc .
4 ) Choisissez des manches 3/4 qui sont universellement flatteuses (pour les femmes) et amincissent ou bien des camisoles pour montrer des bras toniques .
5 ) Choisissez des bijoux qui conviennent à votre style. C’est le moment de les polir et de les faire briller.

Étape #4 : préparation de votre corps

Mythe : j’ai besoin de perdre 5 kilos avant de planifier ma session. C’est totalement faux. Un photographe expérimenté saura ajuster la lumière, vous faire poser, et choisir le bon objectif, pour créer des photos qui vous avantagent et qui sont les plus flatteuses pour vous. Ne laissez pas cette peur irrationnelle vous empêcher de faire les belles photos que vous méritez . La nuit précédant votre séance , assurez vous de bien dormir. Mangez et hydratez-vous bien juste avant toute séance de photo, de sorte que vous aurez de l'énergie et serez de bonne humeur.

 
Étape #5 : Soins des ongles

J’aime voir les mains venir dans le cadre des portraits . Un geste de la main crédible peut ajouter une touche supplémentaire au langage corporel. Que vous soyez une homme ou une femme, c’est le moment de vous offrir une manucure avant votre séance photo. Je recommande un vernis à ongles neutre (ou une manucure française) pour les femmes, car les couleurs peuvent attirer le regard loin de votre visage, et ce n’est pas ce que l’on recherche.

Étape #6 : Maquillage

Au studio Gaëlle Vuillaume Photography, il y a une maquilleuse-coiffeuse professionnelle qui s’occupe de chaque client(e). Même les hommes bénéficient d'une application légère de poudre lumière pour réduire la brillance et les rougeurs. Pour les femmes, une séance de maquillage complète avec une pro sert à deux choses: 1) Vous apprécierez l'heure de la détente et le sentiment de vous faire dorloter. 2) Vous bénéficierez de l'expérience d'une pro pour vous préparez pour la caméra. Les maquilleuses habituées à travailler avec des photographes savent que les lumières atténuent beaucoup les couleurs du maquillage. Par conséquent, elles en appliquent un peu plus que ce que vous feriez, et utilisent des trucs du métier comme le modelage et les faux cils pour faire ressortir votre beau visage. Pour trouver la maquilleuse professionnelle parfaite, consultez votre photographe (les photographes professionnels de beauté et les photographes de mariage sont particulièrement bien adaptés pour fournir des recommandations, car ils travaillent souvent avec ces pros) ou demander à votre salon de coiffure préféré… Sinon demandez gentiment aux maquilleuses de chez Mac Cosmetics! :)

 
Étape #7 : Détendez-vous. Vous y êtes!

Vous avez fait vos devoirs. Vous avez trouvé les bons pros pour prendre bien soin de vous. Maintenant, tout ce que vous avez à faire est de sourire et de vous détendre. Pour avoir un peu plus de confiance, vous pouvez vous répéter un mantra dans votre tête comme «Je suis le(la) meilleur(e). Je suis magnifique. Vous êtes impatient de m’embaucher. »…
À partir de maintenant, votre photographe vous prend en charge, vous fait poser, et vous dirige pour créer la plus belle photo corporative jamais vue! Profitez de votre look remis à jour et du flot de ooohs et aaahs que vous allez entendre.

 

Vous souhaitez nous confier la mise en valeur de votre image?

Bookez votre session ici

Name *
Name
Phone
Phone
http://

I made a dress... and a headpiece... :)

    Je ne sais pas coudre, je n'ai aucune notion de couture. Mais, comme beaucoup, j'adore les belles robes, et parfois il est difficile de trouver ce qu'on a exactement en tête. Heureusement, je suis rarement à court d'idées!

     Alors pour mon dernier shooting, j'ai eu envie d'essayer une nouvelle idée qui irait parfaitement avec ma cliente, la belle Rosa Telsaint. Assise sur mon sofa, entourée de tulle noire et rouge, je me suis mise à coudre, avec une aiguille et du fil, ce qui deviendrait, dans moins de 24h (oui, je travaille mieux sous la pression...lol), une robe pour un shooting... Entourée est un bien faible mot... submergée de tulle, serait peut-être plus adéquat!... pas sûre que mon mari aurait pu me retrouver sous tous ces mètres de tulle!

      Quelques heures et jurons plus tard, prenait forme, sur mon mannequin, un bel ensemble. Il ne manquait qu'un couvre-chef pour couronner le tout. Je n'en avais jamais fait, et là encore, aucune idée de ce que je voulais vraiment. J'ai joué avec la tulle noire, et, contre toute attente, ça a pris forme!

      Rosa m'a fait l'honneur de bien vouloir jouer les cobayes! Je vous passe le sentiment de jubilation interne en la voyant la porter!

      Même si je publie rarement des petits aperçus "finis" de mes séances, comme celle-là était toute particulière, je vous partage le résultat. Une en couleur, l'autre plus vintage. Laquelle préférez-vous?

MUA: Mely Carrillo

Bedaines et futures mamans Glamour *** Glamour maternity photoshoot

Quand de jolies rondeurs viennent s'ajouter à notre corps de femme, il faut savoir les apprécier. Certes notre corps ne nous appartient plus, et devient parfois inconfortable, surtout vers la fin. Mais une femme enceinte a ce petit quelque chose en plus, cette belle étincelle dans le regard...

C'est un moment particulier de notre vie qu'il faut célébrer, et quoi de mieux que de créer des souvenirs que l'on chérira pour restant de nos jours?

C'est aussi l'occasion de se faire plaisir, de prendre du temps pour soi, et de paraître à son meilleur. On en profite pour immortaliser ce moment avec papa et parfois les frères et sœurs.

Un beau moment d'intimité, de complicité, de bonheur partagé, que l'on regarde avec tendresse encore des années plus tard.

Quand je pense photos de maternité, je revois Demi Moore en couverture de Vanity Fair... Au top de sa grossesse. Je vous entends déjà mesdames dire "oui mais c'est Demi Moore!"... et alors? Pourquoi ne le ferions-nous pas? Un peu de maquillage, coiffure, un peu de confiance en soi, un photographe qui sait comment vous mettre en valeur, et hop, c'est tout pareil!

J'ai eu la chance de faire cette expérience quand j'étais enceinte de mon fils, et j'adore regarder ces magnifiques photos. Je dois avouer que, d'un point de vue purement égoïste, se faire dorloter, se sentir belle, prendre du temps pour soit, ça fait vraiment du bien!...

 

Coulisses et séance photo avec Tina

Il y a quelques temps j'ai participé à un évènement pour aider la fondation Rêves d'enfants, organisé par Melle Tina Sebti. Lorsque nous nous sommes rencontrées, j'ai tout de suite été sous le charme de cette jeune femme dynamique et drôle. En plus, elle est intelligente et a depuis peu sa propre entreprise de création d'évènements: Euphoria Créations (https://www.facebook.com/euphoriacreations)

Après une consultation peu ordinaire dans un endroit que j'ai adoré à Montréal (le Deville - Merco Tina!!!!), nous voici au studio! Que de bonheur! Tina est absolument sublime! Quel plaisir de la photographier!

 

Voici quelques images de notre folle matinée!